DEVENIR TATOUEUR

Blackwork : Quel est ce style de tatouage

Le Blackwork est un style de tatouage qui se caractérise par l’utilisation exclusive de l’encre noire. Il a connu une montée en popularité parmi les tatoueurs qui préfèrent cette encre aux autres couleurs, et il jouit actuellement d’une forte demande.

Ce style est extrêmement polyvalent, ce qui le rend difficile à définir de manière exhaustive en termes de techniques d’exécution et de types de motifs inclus.

Les tatouages Blackwork sont réputés pour leur profondeur et leur présence audacieuse, en particulier lorsque de grandes quantités d’encre noire pure sont utilisées, créant un contraste marqué avec des techniques d’ombrage telles que le Dotwork. Ces tatouages peuvent aller de créations minimalistes à des designs complexes et élaborés.

Pour réussir un tatouage Blackwork, une compréhension approfondie de la composition est essentielle, ainsi qu’un équilibre entre les zones remplies et les espaces négatifs.

Pour saisir pleinement l’impact de ce style polyvalent et comprendre son état actuel, il est crucial d’explorer ses origines historiques, ses influences et sa signification culturelle.

Sommaires

Histoire du Blackwork

Les tatouages à l’encre noire existent depuis les débuts de cette forme d’art, étant le premier pigment utilisé pour créer des marques cutanées permanentes.

L’art du tatouage remonte à au moins 5 000 ans, ayant commencé à des fins médicales dans les premières civilisations, mais au fil du temps, il a évolué pour devenir un moyen de former des identités communautaires.

Certains récits historiques suggèrent que le Blackwork est originaire des tribus maories de Nouvelle-Zélande et des tribus de Polynésie française.

Durant cette époque, connue sous le nom de « Tattow », les tatouages revêtaient une profonde symbolique et avaient des implications sociales et religieuses dans chaque communauté.

Cependant, ce n’est qu’en 1769 que le monde occidental a découvert ces tatouages fascinants lorsque l’explorateur anglais James Cook visita Tahiti.

Comme toute nouvelle découverte, elle a rapidement suscité l’attention et s’est progressivement répandue.

Selon les archives du prestigieux musée Smithsonian, les tatouages à l’encre noire ont d’abord gagné en popularité parmi la classe ouvrière en Europe, notamment parmi les marins et les mineurs de charbon.

À partir de là, la tradition des tatouages à l’encre noire a évolué et s’est diversifiée dans différentes branches artistiques, façonnant finalement le style que nous connaissons aujourd’hui.

FORMATION TATOUEUR EN LIGNE

PROFITEZ DE 60% DE RÉDUCTION !

Heures
Minutes
Secondes
4,9/5 (187 avis)
4.9/5

OFFRE LIMITÉE !!

DEVENIR TATOUEUR !

Caractéristiques du style Blackwork

Bien que ses racines soient enracinées dans les influences tribales et les conceptions, les tatouages noirs ont connu une évolution significative au fil du temps. Aujourd’hui, leurs caractéristiques varient en fonction du style de l’artiste qui les crée.

Néanmoins, les tatouages noirs présentent toujours une esthétique distincte et facilement reconnaissable. L’encre noire est fréquemment utilisée pour tout, que ce soient les lignes, les effets d’ombrage, les textures ou les remplissages. Généralement, il n’y a pas de dilution, pas de dégradés en douceur, et le blanc est rarement utilisé, bien que certaines variations existent en fonction de la technique de l’artiste.

Les contrastes élevés, les saturations et les espaces cutanés non tatoués sont généralement mis en avant. Les lignes sont nettes, précises et généralement épaisses. Le pointillisme est une technique récurrente, qu’il s’agisse de points, de lignes ou de quadrillages, permettant d’obtenir des effets de volume captivants. Dans tous les cas, le design en deux dimensions est l’élément le plus caractéristique, contrairement à des styles tels que le réalisme, qui vise un effet tridimensionnel.

Sous-styles de tatouage Blackwork

Le style Blackwork est défini par de nombreux facteurs. Alors qu’il était à l’origine à la fois symbolique et abstrait, il a évolué pour inclure une variété d’éléments. De plus, l’intention derrière les tatouages Blackwork est passée d’être protectrice et sacrée à être davantage axée sur l’esthétique et l’expression personnelle.

Le style puise son inspiration dans diverses sources, notamment la botanique, la géométrie sacrée, les insectes, l’art gothique et même des personnages fictifs. Cette diversité offre une multitude de possibilités d’expression artistique dans le domaine du Blackwork.

On pourrait décrire le Blackwork comme un style ouvert, permettant à chaque artiste de trouver sa place et de développer sa signature artistique personnelle.

Pour obtenir une compréhension complète du Blackwork, il est nécessaire d’explorer les différents sous-styles qui le composent.

Platon et la broderie textile espagnole présentent des motifs à la fois complexes et visuellement captivants. Ces tatouages arborent des motifs entrelacés allant de l’ornementation pure à des fractales complexes remplies de symbolisme. La branche géométrique de Blackwork attire l’attention par ses conceptions fascinantes.

 

Ornamental

Un autre sous-style géométrique des tatouages Blackwork s’inspire des tatouages Mehndi, également connus sous le nom de tatouages Henna. Ces motifs présentent une apparence arrondie et ornementale, mettant en valeur l’influence de l’art Mehndi. La symétrie joue un rôle crucial dans ces tatouages, donnant lieu à des motifs organiques et symboliques. Un exemple marquant est le mandala, un symbole sacré représentant le macrocosme et le microcosme dans l’hindouisme et le bouddhisme.

Botanique

 La nature a toujours été une source d’inspiration pour l’art. Les motifs floraux sont aussi populaires qu’intemporels, qu’il s’agisse de fleurs, de plantes, d’arbres, de fruits, de légumes ou de jardins entiers. Ces designs varient de la délicatesse féminine (ou même du style Fine Line) à une apparence plus robuste (comparable au style New School mais sans couleurs). Ces créations s’adaptent à n’importe quelle zone du corps, offrant à la fois une esthétique et une signification. Elles sont idéales pour mettre en valeur ou pour compléter et unifier les espaces corporels.

Dotwork

Le Dotwork, également connu sous le nom de pointillisme, puise ses origines dans l’impressionnisme, un courant artistique révolutionnaire du XXe siècle. Il se distingue par sa capacité à créer diverses illusions et formes en utilisant un agencement de points, de lignes, et de marques.

Tant le monde du dessin que celui du tatouage ont adopté cette technique en utilisant des points, des lignes, et des motifs pour générer du volume, du relief, et de la texture. Dans ce sous-genre, la lumière et l’ombre sont créées en fonction de la quantité, de la proximité, et de l’éloignement de ces éléments.

Les méthodes d’ombrage qui composent le Dotwork sont variées, offrant de multiples façons de le mettre en œuvre. Pour une exploration plus détaillée, nous vous invitons à consulter notre article « Techniques de tatouage : Dotwork. »

Brush and Splatter

Ce style se caractérise par des coups de pinceau déliés et des éclaboussures rappelant la calligraphie orientale ou l’art abstrait de Jackson Pollock, connu pour son « Action Painting. » Dans le domaine du tatouage, l’interprétation diffère considérablement, surtout dans le cadre du Blackwork, où la couleur est souvent absente. Malgré cela, l’objectif est similaire : exprimer la fluidité, l’énergie, et un sentiment de mouvement spontané.

Certains artistes adoptent une approche créative pour le pochoir, en utilisant des pinceaux, leurs doigts, voire en projetant de l’encre depuis une certaine distance pour s’immerger complètement dans l’expérience.

FORMATION TATOUEUR EN LIGNE
On vous offre les 3 premières vidéos pour devenir tatoueur !
DEVENIR TATOUEUR

Sketch

C’est un autre sous-genre du Blackwork visant à capturer une sensation décontractée et spontanée. Ses traits délicats évoquent l’apparence d’un croquis en cours de réalisation, avec des lignes irrégulières et des éléments inachevés pour créer un effet brouillon. Contrairement à la norme, il est courant de laisser apparaître des guides et des marques de perspective et de proportion dans le dessin final.

Pour obtenir l’effet « crayon » souhaité, des aiguilles fines, semblables à celles utilisées en tatouage FineLine, sont généralement utilisées. Cependant, des designs avec des lignes plus épaisses et contrastées existent également.

L’objectif de ce style est de capturer l’essence du processus créatif. Bien que nous parlions ici du Blackwork, il peut être combiné avec d’autres styles de tatouage de manière créative.

Abstract

C’est une variante non figurative du Blackwork caractérisée par une combinaison d’éléments symboliques et esthétiques. Même si des motifs géométriques peuvent être présents, ils ne sont pas nécessairement symétriques. Grâce à l’utilisation de lignes, de remplissages, et de formes, des éléments concrets comme des animaux ou des objets peuvent être exprimés de manière abstraite. De plus, des concepts, des émotions, ou des histoires peuvent être suggérés.

Ce sous-genre englobe une forme d’art non figurative, subjective, et librement interprétée, variant d’un artiste à l’autre. Il encourage l’expérimentation et la créativité FreeHand.

Le tatouage japonais, un style millénaire empreint de culture, de tradition, et de spiritualité, est une autre influence majeure. Ce style est riche en symbolisme et en récits, facilement identifiable par ses caractéristiques et ses motifs distincts. Il englobe une vaste gamme de sujets, des créatures mythologiques et des personnages folkloriques aux éléments terrestres.

Bien que la couleur joue un rôle prépondérant dans les tatouages japonais, les perspectives bidimensionnelles et l’utilisation du vide rendent ce style adapté à une exécution en Blackwork. Parmi les motifs courants, on retrouve les quatre éléments de la nature, les phénomènes météorologiques, les paysages, les fleurs, les ornements, de nombreuses créatures mythologiques, les samouraïs, les geishas, les crânes, les masques, les démons, et les kanjis (lettres japonaises).

Dark Art

Ce style de tatouage est une branche stylistique du Blackwork qui s’inspire de la gravure, de l’occulte, et du mysticisme. Ce style se caractérise par sa nature sombre, macabre, et très expressive. Il aborde souvent des thèmes ésotériques, étranges, dérangeants, magiques, surréalistes, fantastiques, et surnaturels.

D’un point de vue technique, ces tatouages sont souvent adaptés de manière organique à différentes parties du corps, ce qui les rend idéaux pour une exécution FreeHand. Les motifs courants incluent des symboles liés à la sorcellerie, des personnages d’horreur classiques, des démons, des crânes, des chauves-souris, et tout ce qui évoque une atmosphère sombre ou rappelle Halloween.

Lettering

C’est un style de tatouage qui a gagné en popularité ces dernières décennies, bien que ses influences remontent à des civilisations anciennes en Chine et au Japon, où les lettres étaient souvent marquées sur la peau.

De nos jours, les possibilités de lettrage sont aussi variées que les styles calligraphiques. Les tatouages en Blackwork se caractérisent par leur aspect solide, robuste, et entièrement noir. Certains imitent la typographie imprimée, tandis que d’autres s’inspirent de la calligraphie médiévale ou gothique, créant des compositions complexes parfois difficiles à déchiffrer.

Mention spéciale

Les mangas, les animes, les bandes dessinées, et les dessins animés sont largement respectés, ce qui se traduit fréquemment par des tatouages représentant des scènes ou des personnages spécifiques. L’utilisation de l’encre noire sert non seulement à captiver, mais aussi à s’adapter à n’importe quel teint, offrant de nombreuses opportunités pour rendre hommage à ces univers.

La diversité des styles mentionnés ici est si profonde qu’elle défie toute description concise. Les différences entre ces styles doivent souvent être comprises à travers des exemples visuels.

Avant
Après

Sans & Avec
Ink Master Academy

Une formation de tatouage spécialement dédié aux débutants pour devenir tatoueur.

DEVENIR TATOUEUR !

Quelle différence entre le Blackwork et les autres styles ?

Il est courant de confondre le Blackwork avec d’autres styles similaires, tels que le Black and Grey ou le Blackout. Cependant, il est crucial de noter que le Blackwork se distingue par sa complexité artistique, tandis que d’autres styles peuvent avoir des objectifs et des techniques différents.

Le Blackout, par exemple, se caractérise par une couverture unie et massive en encre noire, sans variations, alors que le Blackwork privilégie des designs complexes et nuancés. Les techniques et les aiguilles utilisées pour le Blackout sont plus abrasives pour la peau que celles employées en Blackwork. De plus, les tatouages Blackout sont souvent utilisés pour dissimuler des tatouages précédents, tandis que le Blackwork est recherché pour des créations uniques.

Le Blackwork se distingue également du Black and Grey. Bien que certains prétendent que le Black and Grey est un style distinct de Blackwork, il est essentiel de comprendre leurs différences. Le Black and Grey utilise des nuances de gris pour diluer l’encre noire, créant des effets de profondeur et de détail complexes, tandis que le Blackwork se concentre sur l’encre noire pure, en mettant l’accent sur des traits précis sans les superposer. De plus, le Black and Grey utilise souvent de la couleur pour créer des effets lumineux, ce qui n’est pas courant en Blackwork.

Le choix de se spécialiser dans le Blackwork dépend des préférences personnelles de l’artiste. C’est un style polyvalent, adaptable, et inclusif, idéal pour ceux qui souhaitent explorer un style artistique sans être trop restreints. Cependant, cette liberté peut être à double tranchant. Les artistes doivent développer des compétences en communication pour comprendre et répondre aux attentes des clients. De plus, ils doivent surmonter les obstacles liés à l’expression artistique.

Pour relever ces défis, il est important d’explorer ses préférences personnelles et de s’engager dans l’expérimentation pour découvrir ce qui fonctionne le mieux. La maîtrise des machines est essentielle, notamment pour éviter les éruptions cutanées ou une pigmentation trop superficielle lors de l’utilisation d’encre noire pure.

En fin de compte, le Blackwork offre une opportunité de créer des designs uniques et d’explorer des techniques stimulantes. Si vous êtes attiré par cette esthétique et que vous souhaitez laisser libre cours à votre créativité, le Blackwork est un choix idéal.

Découvrez plus d'articles

0
    Mon Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique