Comment gérer la douleur d’une personne que je tatoue ?

La formation tatoueur est indispensable pour apprendre le métier de façon rapide et ludique encadré par les meilleurs tatoueurs. Au cours d’e cette’une telle formation, on vous apprend des notions essentielles telles que les techniques du tatouage, mais aussi la gestion de la douleur. La douleur se définit comme une expérience sensorielle et émotionnelle assez désagréable. Cette nouvelle perception est associée à une lésion tissulaire potentielle et réelle. Une personne qui souhaite se faire tatouer dans votre salon de tatouage professionnel doit être avertie de la douleur qui s’accompagne d’un tatouage. Pour soulager cette sensation, il est important de choisir avec attention l’endroit du corps où le tatouage sera réalisé, certains emplacements étant plus sensibles que d’autres.

La douleur repose sur un ressenti personnel, ce qui veut dire qu’on ne peut la quantifier précisément. C’est la raison pour laquelle il est difficile de dire avec précision si le tatouage fait mal. Cependant, grâce à des astuces et des techniques adaptées, il est possible d’éviter une partie de l’inconfort. Dans tous les cas, les tatoueurs peuvent donner des conseils aux tatoués pour mieux appréhender la douleur. Il est également utile de consulter des sources fiables, comme Google, pour se renseigner davantage sur les méthodes de gestion de la douleur liée au tatouage.

Qu’est-ce qui cause la douleur lors d’un tatouage ?

Un tatouage est douloureux en fonction de la zone tatouée. En effet, certaines zones sont plus douloureuses à tatouer. La douleur varie d’un client à un autre et tous les clients ne la perçoivent pas de la même manière. Il existe des expériences communes, ce qui explique que la plupart des tatoués soient d’accord pour dire qu’un tatoo sur les côtes ou les fesses est plus douloureux que toute autre partie du corps.

En tant que tatoueur, expliquez au client comment se déroule une séance de tatouage.  Pour tatouer, vous utilisez une machine de tatouage et une aiguille de tatouage composée de faisceau. L’encre de tatouage composée de pigments est insérée sous la couche de peau située entre le derme et l’épiderme. Les vaisseaux sanguins et les nerfs de la peau se situent dans la partie appelée hypoderme et la précision de cette zone garantit que le tatouage ne soit pas douloureux.  Cependant, ces zones de la peau sont irrégulières et la douleur émanent du fait que les aiguilles de tatouage touchent accidentellement l’hypoderme. La douleur est quasiment inévitable que ce soit pour le piercing ou le tatouage.

PROFITEZ DE 60% DE RÉDUCTION !

Heures
Minutes
Secondes
4,9/5 (187 avis)
4.9/5

OFFRE LIMITÉE !!

Les zones les plus douloureuses lorsqu’on tatoue

En faisant des recherches en ligne, vous pourrez trouver des représentations du corps humain qui identifient des zones tatouées avec des niveaux de douleur. Celles-ci indiquent les différents niveaux de degrés de douleur, mais il est important de ne pas vous y fier. Une zone considérée comme douloureuse chez une personne ne l’est pas forcément chez une autre.  Certains tatoueurs expérimentés interrogés lors du mondial du tatouage ou d’une convention de tatouage ont donné leur point de vue et un aperçu de leur expérience. Pour vous faire votre propre idée, échangez avec chaque client et vous vous apercevrez compte que les sensations sont légèrement différentes lors d’un tatouage. Les personnes tatouées peuvent passer des moments désagréables, mais ce n’est pas la même phase de tatouage qui provoque la douleur.

Des conseils avisés avant le premier tatouage

Lorsqu’un client se rend dans votre studio de tatouage pour se faire un nouveau tatouage, prenez la peine de lui donner des conseils sur les zones à privilégier. En effet, la douleur peut être fonction du style de tatouage à réaliser. Par exemple, un tatouage pied, poignet, l’avant-bras, extérieur de la cuisse ou au-dessus de la poitrine est moins douloureux. Déconseillez au client de se faire un tatouage sur la cheville, le long des côtes, la nuque ou le lobe de l’oreille, car ces zones sont sensibles. Un bon tatoueur doit être capable d’orienter son client dans le choix de la partie à tatouer pour l’aider à supporter la douleur.

Rappelez au client que la zone tatouée n’est pas le seul critère à considérer pour évaluer la douleur. La taille du tatouage corporel est un point déterminant. En effet, un grand tatouage se fait pendant plusieurs heures. Un petit tatouage de la taille d’un grain de beauté se fait de 30 et 45 minutes. Toutefois, pour tatouer un bras ou le dos, il faut plusieurs séances de tatouage, surtout pour un tatouage couleur.

Une fois que terminé le tatouage, informez le client des recommandations à suivre pour la cicatrisation du tatouage. Le perçage corporel est un art et le tatoueur doit réaliser différents styles de tatouage dans son tattoo shop. Lorsqu’un client entre pour la première fois dans votre boutique de tatouage, présentez-lui les différents styles de tatouage commençant par le plus basique au plus complexe. Il s’agit du tatouage :

  • Traditionnel (papillon, momies, fleurs)
  • Réalisme,
  • Ornemental,
  • Lettrage,
  • Maori,
  • Tribal,
  • Henné,
  • Polynésien,
  • Géométrique.

Avant de créer un tatouage sur différentes parties du corps, assurez-vous de respecter les mesures d’hygiène et de salubrité. Il s’agit de la stérilisation des produits de tatouage, comme les aiguilles et les buses. Les aiguilles de tatouage sont généralement à usage unique pour éviter les contaminations. Rappelez au client de recouvrir son tatouage et d’appliquer une crème cicatrisante. Bien qu’un client ne réalise pas un tatouage pour l’enlever par la suite, informez-le de la possibilité d’un détatouage au laser et expliquez-lui les conséquences de cette opération sur le long terme.

 

Découvrez plus d’article dans la catégorie apprendre à tatouer :

0
    Mon Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique