DEVENIR TATOUEUR

La Psychologie et les Tatouages : Comprendre leur Signification

La liaison entre le corps et les tatouages suscite une analyse de grande importance en psychologie. À travers le corps, s’expriment nos sentiments, nos vécus, et nos aventures. Ils cheminent avec nous tout au long de notre existence.

Les tatouages sont également des révélateurs de notre identité, exprimant nos passions, notre essence, nos expériences, et faisant intégralement partie de notre personnalité. La formation tatoueur Inkland School offre la possibilité de devenir tatoueur dans les meilleures conditions.

Mais qu’en pense la psychologie ? Voici notre éclairage.

Sommaires

Les tatouages pour un éveil de conscience ?

Les tatouages comme révélateurs de l’inconscient ? Plusieurs études explorent la connexion entre le corps et la psyché, éclairant de manière captivante ce lien. La psychologie attache une grande importance à la relation entre le corps et l’individu.

Le corps agit comme un journal de vie, une chronique vivante de nos parcours. Il évolue avec nous, en phase avec nos transformations. Les émotions et les pensées sont inscrites dans la peau, tout comme elles le sont dans les tatouages.

De plus, ce qui se trame à l’intérieur trouve son écho à l’extérieur. Ainsi, les tatouages deviennent le reflet de la réalité propre à chaque personne, une manière de s’exprimer et de la partager avec le monde.

Pour nombre d’individus, les tatouages incarnent des connexions profondes, des valeurs personnelles et des croyances intimes. Ils permettent à ces personnes de se définir et de partager leur authenticité, créant des liens d’empathie et de solidarité, ainsi qu’une distinction vis-à-vis des autres.

Souvent, les tatouages ne sont pas simplement des créations esthétiques, mais plutôt des narrations de leur histoire personnelle. Certains cherchent à affirmer leur unicité, à se distinguer, à être différents et originaux.

Le Body Art, englobant les tatouages, est l’art de décorer le corps, utilisant celui-ci comme une toile pour des transformations esthétiques, qu’elles soient permanentes ou temporaires.

Cette corrélation entre l’art, le corps et les tatouages revêt une importance capitale dans l’analyse des préférences d’une personne et de sa personnalité. C’est pourquoi la psychologie s’intéresse à ce sujet depuis de nombreuses années.

Cette relation inclut également l’expérience de la douleur. Certains considèrent que traverser la douleur du tatouage est une démarche nécessaire, presque rituelle, symbolisant la force, la conviction et l’engagement gravés dans la peau.

Si vous désirez en savoir davantage à ce sujet, consultez notre article intitulé « Le tatouage sous anesthésie : une approche sécuritaire ? ».

Mais qu’en dit un professionnel ? Pour approfondir ce sujet, nous avons interrogé Rosalba Varaceta, une praticienne en santé mentale. Elle partage son expérience en psychologie et offre un éclairage sur les tatouages et leur impact sur les individus.

Rosalba a fait des études de psychologie à Bogotá, sa ville natale en Colombie, avant de poursuivre une spécialisation à Barcelone. Depuis l’obtention de son diplôme en 2001, elle a accumulé de nombreuses expériences personnelles et professionnelles qui enrichissent son parcours de psychothérapeute.

Rosalba nous livre : « Actuellement, j’adopte une approche intégrative qui consiste à considérer l’individu comme une entité holistique, façonnée par son environnement social, familial, et culturel, laissant une empreinte sur son ADN émotionnel et corporel. En comprenant chaque personne dans sa singularité et en proposant une thérapie sur mesure, j’ai pu tisser des liens solides avec mes patients, les aidant dans leur processus de reconstruction personnelle. »

Tatouages Flash : L’Art du tatouage en quelques minutes

FORMATION TATOUEUR EN LIGNE

PROFITEZ DE 60% DE RÉDUCTION !

Heures
Minutes
Secondes
4,9/5 (187 avis)
4.9/5

OFFRE LIMITÉE !!

DEVENIR TATOUEUR !

Explorons les contributions de Rosalba        

L’identification à travers les tatouages Certains groupes sociaux adhèrent à des codes de tatouage spécifiques, tels que les tribus, les cultures variées, les organisations criminelles, ou encore les tatouages de prison. Porter un tel tatouage marque un sentiment d’appartenance, une dynamique entre la perception individuelle et celle des autres.

Cependant, se pourrait-il que le jugement d’autrui influe sur la décision de se faire tatouer ? Comment les tatouages influencent-ils l’estime de soi ? Écoutons les réflexions de Rosalba.

Selon elle, « l’estime de soi ne dépend pas de ce que l’on choisit de graver sur son corps. Elle émane de l’intérieur, et non l’inverse. Cela signifie qu’un tatouage ne peut pas conférer l’estime de soi, tout comme posséder la dernière voiture à la mode, fréquenter la personne la plus séduisante, ou arborer une multitude de tatouages sur son corps ne peut la procurer. Un tatouage peut signifier la force, l’amour, la paix, la résilience, la capacité, l’unité, le changement, ou la croissance, mais en soi, il ne peut insuffler ce que nous n’avons pas forgé en interne. »

Elle ajoute : « L’acceptation de notre corps avec toutes ses imperfections est étroitement liée à l’estime que nous avons pour nous-mêmes et notre image. Une personne dotée d’une estime ontologique solide ne se fera probablement pas tatouer pour accepter son corps ou pour paraître plus séduisante. Elle aura d’autres motivations, peut-être plus symboliques qu’identitaires. Lorsque notre estime dépend du regard des autres, de leur reconnaissance et/ou acceptation, nous nous métamorphosons en une valeur boursière, ce qui signifie que notre valeur, comprise comme une validation et une légitimité personnelles, dépend de l’évaluation d’autrui. Dans ce cas, certaines personnes pourraient chercher à se faire tatouer. »

De surcroît, il convient de souligner que les tatouages revêtent de nombreuses significations personnelles. Chaque tatouage symbolise quelque chose, même infime. En interrogeant chaque individu sur ses tatouages, une histoire ou une motivation spécifique se dévoile sans doute.

Comment réaliser des ombres dans les tatouages ?

FORMATION TATOUEUR EN LIGNE
On vous offre les 3 premières vidéos pour devenir tatoueur !
DEVENIR TATOUEUR

Identification par les tatouages

Le tatouage est un langage non verbal, exprimant sans mots des facettes profondes d’une personne. Il demeure visible sur la peau, prêt à raconter son histoire.

Sur ce point, Rosalba partage son avis : « En effet, un tatouage renferme de nombreuses significations, car une image peut être interprétée de mille manières. C’est ce qui confère la richesse des tatouages en termes de sens. Pour comprendre ce que les tatouages disent d’une personne, il est impératif de demander à cette personne la signification de chacun de ses tatouages, car chacun est réalisé à un moment précis de sa vie, à une étape différente, et très probablement, chacun incarne quelque chose de totalement différent. On ne peut pas juger une personne en se basant sur les images tatouées sur son corps. Par exemple, le fait d’avoir des dragons et des démons tatoués ne signifie pas que l’on est mauvais, tout comme le fait d’avoir des anges et des fleurs tatouées ne signifie pas que l’on est bon. La personnalité ne se résume pas à une image tatouée sur le corps. »

Après avoir traversé l’expérience du tatouage, la personne n’est plus la même, et la signification initiale du tatouage peut prendre une toute nouvelle dimension. Par exemple, un tatouage peut revêtir une dimension thérapeutique pour surmonter des moments difficiles.

De nombreuses personnes choisissent de se faire tatouer pour marquer une expérience douloureuse ou pour clore un chapitre de leur vie. C’est pourquoi nous avons estimé essentiel de consulter un professionnel à ce sujet, et voici ce que Rosalba nous confie : « Certains de mes patients optent pour un tatouage en tant que symbole de leur parcours thérapeutique, tandis que d’autres le font à la fin de leur processus, comme une manière de clôturer ce que je qualifierais d’aventure significative. D’autres encore arborent des tatouages représentant des expériences passées. Chacun attribue une signification particulière à ses tatouages, à travers lesquels ils donnent du sens à leur histoire de vie. J’ai également remarqué que la sélection du tatouage est une étape minutieuse pour beaucoup, un processus introspectif. Ils en sont fiers une fois leur décision prise. »

Elle poursuit : « Parfois, les tatouages visent à camoufler des cicatrices, non pas pour effacer le passé, mais pour l’accepter. Accompagner mes patients dans ce processus est gratifiant, car derrière ces symboles se cachent des émotions profondes, souvent empreintes de résilience et d’empathie envers eux-mêmes. »

Avant
Après

Sans & Avec
Ink Master Academy

Une formation de tatouage spécialement dédié aux débutants pour devenir tatoueur.

DEVENIR TATOUEUR !

 

Les personnes tatouées ont-elles des traits psychologiques distincts ?

 Dans le passé, les individus arborant des tatouages étaient jadis stigmatisés et souvent associés à des gangsters ou des délinquants. Progressivement, cette perception a évolué pour que les tatouages intègrent les tendances culturelles, devenant un moyen de se démarquer au sein des générations.

Toutefois, subsistent encore aujourd’hui certaines croyances anciennes, bien que minoritaires, suggérant que les individus tatoués possèdent des caractéristiques psychologiques particulières qui les distinguent du reste de la population. À ce sujet, Rosalba explique que : « Dans ce cas, nous pourrions affirmer que les personnes qui collectionnent des voitures de luxe, des bouteilles de Coca-Cola ou des bateaux en papier manifestent également des traits psychologiques uniques, bien que de telles affirmations ne puissent être prises au pied de la lettre. La régulation psychologique individuelle joue un rôle majeur. Par exemple, une personne avec une régulation anormale peut privilégier le plaisir et l’impulsivité. À l’inverse, une personne avec une régulation plus sociale peut être davantage influencée par la masse et agir pour être acceptée par un groupe. Il est essentiel de comprendre pourquoi chaque individu agit de manière unique. Les généralisations tendent à expliquer sans considérer les contextes spécifiques, ce qui peut être préjudiciable. »

De plus, certaines personnes établissent des liens entre les dépendances ou les troubles psychiatriques et la population tatouée, ou un groupe spécifique de personnes tatouées. À ce sujet, l’experte nous rappelle que : « Encore une fois, il est crucial de comprendre la régulation morale et psychologique de chaque individu. Les personnes souffrant de troubles ou de dépendances ne sont pas nécessairement tatouées, de même que les personnes tatouées ne présentent pas systématiquement des troubles ou des dépendances particulières. Il est primordial de ne pas généraliser et de reconnaître que même si nous appartenons à un groupe social, nous ne sommes pas tous identiques. »

Comme l’indique le médecin, il est capital d’éviter les généralisations et de se focaliser sur le fait que, lorsqu’il est question de traits psychologiques, il faut examiner des individus particuliers et des cas spécifiques. Il est impossible d’aboutir à une conclusion universelle applicable à tous.

Ainsi, on peut avancer que les personnes tatouées ne présentent pas nécessairement de caractéristiques distinctives, à l’exception de leur aspect physique qui les différencie des autres.

En conclusion, les tatouages reflètent-ils la personnalité des individus ? Comme précisé précédemment, se faire tatouer n’est pas anodin. Même si les significations derrière chaque tatouage sont subtiles, elles traduisent une part de la personne qui les porte. De plus, les tatouages peuvent avoir des effets positifs pour leurs porteurs, que ce soit sur le plan thérapeutique en les aidant à surmonter des situations douloureuses ou sur le plan esthétique en devenant une toile vivante d’un art tatoué.

Découvrez plus d'articles

0
    Mon Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique