DEVENIR TATOUEUR

Quels sont les aspects légaux que je dois connaître en tant que tatoueur ?

Devenir tatoueur c’est maintenant possible, avec la formation tatouage en ligne ! A la fin de la formation, toute personne qui pratique l’art du tatouage doit déclarer son activité auprès de l’ARS le plus proche. Le formulaire de déclaration s’obtient auprès de l’organisme territorial concerné. Cette déclaration se fait avant l’ouverture du salon de tatouage. Une fois que vous définissez le statut juridique de votre boutique de tatouage et vous rédigez un business plan solide, cette étape est la prochaine. Une fois l’enregistrement terminé, l’organisme procure un récépissé à afficher dans le studio de tatouage pour informer les clients. De nombreux aspects légaux sont considérés lors de l’ouverture d’un tattoo studio.

Formation hygiène et salubrité

Chaque tatoueur qui réalise une effraction de la peau avec des aiguilles et des encres doit suivre une formation hygiène et de salubrité, d’une durée de trois jours réparties sur 21 heures. La formation comprend un module théorique et un module pratique et l’attestation de formation est remise par un organisme habilité par l’ARS. Si vous projetez d’ouvrir un studio de tatouage, renseignez-vous auprès des organismes, assistez au mondial du tatouage ou à une convention de tatouage pour avoir plus d’informations. Les tatoueurs professionnels sont les mieux placés pour vous indiquer les modalités à suivre et des conseils pratiques pour être un bon tatoueur.

Dois-je effectuer un apprentissage chez un tatoueur professionnel ?

Les différentes règles d’hygiène et de salubrité

Tatouer inclut la mise en pratique des règles d’hygiène et de salubrité sur la base de deux principes. Le premier concerne le matériel de tatouage qui doit être à usage unique et stérile. En effet, avant de faire un tatouage, assurez-vous que tout le matériel soit stérilisé dans les règles. Dans la boutique de tatouage, il doit y avoir une salle dédiée aux tatouages et celle-ci doit être nettoyée et bien aménagée.

D’après les articles R1311-1 et suivants du Code de la santé publique, les personnes qui réalisent des tatouages, y compris la technique de maquillage permanent et de perçage corporel doivent respecter les règles. L’art du tatouage est délicat et sans réelles connaissances dans le domaine, vous exposez les clients et par la même occasion votre réputation en jeu. La formation est obligatoire pour exercer le métier de tatoueur.

Comment gérer la douleur d’une personne que je tatoue ?

Déclaration auprès de la préfecture

Pour ouvrir un tattoo shop, effectuez une déclaration auprès de la préfecture du lieu d’installation. La tatoueuse ou le tatoueur doit mentionner les informations suivantes :

  • Le nom et l’adresse du déclarant d’un tatoueur,
  • La nature des différents styles de tatouage,
  • L’adresse du salon.

Celle-ci s’accompagne de l’attestation de formation préalablement obtenue auprès d’un organisme de la santé. Ensuite, affichez le document dans l’institut pour informer les personnes tatouées que vous suivez les règles. Pendant la séance de tatouage, le tatoueur informe les tatoués du processus de cicatrisation. Les tatoueurs des studios de tatouage respectent toutes les mesures en vigueur.

Un seuil de tolérance sur le plan légal

 Le métier de tatoueur n’est pas reconnu et les artistes sont dans une situation précaire. Aucune prise en charge en cas de maladie et zone d’ombres au niveau du statut juridique et de la forme fiscale. Les tatoueurs peuvent s’inquiéter de l’autorisation ou de l’interdiction de la pratique du tatouage en France. Le tatouage est perçu comme une agression du tatoueur sur le client. Les aiguilles sont utilisées pour injecter l’encre de tatouage sous la couche de peau située entre le derme et l’épiderme. Le dermographe ou la machine à tatouer est le principal outil nécessaire à la réalisation d’un tatouage. L’encre utilisée est indélébile et vous devez vérifier qu’elle est d’excellente qualité. Pour votre projet professionnel d’ouverture de salon de tatouage, il est judicieux d’avoir toutes les cartes en mains pour réussir.

D’un point de vue juridique, on ne doit pas faire du mal à un tiers, même avec son accord. Les exceptions qui donnent droit à cette possibilité, mais le tatouage n’entre dans aucune catégorie. Le Code de la santé publique impose des règles aux tatoueurs et ne leur reconnaît pas de statut. Pourtant, il existe un syndicat national des tatoueurs qui s’assurent de la défense du peu de droit dont ils jouissent sur le plan juridique.

En résumé, la pratique du tatouage se tolère simplement. Cela n’empêche pas les tatoueurs de continuer à ouvrir des salons de tatouage pour réaliser des tatouages. Le respect des règles d’hygiène est important pour la sécurité d’une personne qui souhaite se faire tatouer. Si vous désirez devenir tatoueur et apprendre le tatouage et le piercing, rendez-vous auprès d’un professionnel ou inscrivez-vous dans un centre de formation. Il est également possible de se former en autodidacte et d’être un bon tatoueur. En tant que tatoueur, vous allez faire des tatouages, notamment : le tribal, le style réalisme, le tatouage au henné, l’ornemental, le noir et gris. Les styles de tatouage sont nombreux et le tatouage artistique prend de plus en plus d’ampleur dans le monde.

Découvrez plus d'articles

0
    Mon Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique