Y a-t-il des zones du corps où le handpoke n’est pas recommandé ?

Le handpoke en français tatouage à la main est une technique ancienne qui date de l’Antiquité. Lors de sa réalisation, le professionnel du tatouage utilise une aiguille à main qui lui permet d’insérer l’encre sous la couche de peau située entre le derme et l’épiderme. Par rapport au dermographe qui insère le pigment à de manière automatique, le tattoo handpoke se fait manuellement. L’aiguille utilisée par le tatoueur pour faire passer les encres de tatouage est fixée sur un manche en métal ou en bois, ce qui facilite la réalisation du point par point pour réaliser le motif demandé par le tatoué. L’apprentissage du tatouage c’est possible avec une ecole de tatouage spécialisé encadré par des professionnels du métier.

Par rapport à la machine de tatouage, qui réalise les tatouages plus vite en raison de son automatisme, le tatouage à la main nécessite une approche moins rapide et plus minutieuse. Bien que la machine fasse des lignes et des ombres plus précis, le tatouage manuel permet d’aboutir au même résultat, mais avec plus de temps. En effet, les lignes sont douces et les couleurs sont correctement nuancées. Si certaines personnes apprécient cette méthode pour son caractère personnalisé et le lien qui se crée entre le tattoo artiste et le client, d’autres préfèrent la méthode de la machine bien qu’elle soit plus douloureuse.

Sommaires

Quelle est l’origine du handpoke ?

Le handpoke remonte à l’Antiquité, une époque où différentes tribus réalisaient les tatouages à la main avec des bouts d’os pointu sur la peau pour injecter l’encre sous la peau. De nombreuses cultures dans le monde ont pratiqué et continu de tatouer à la main, chacune avec des techniques spécifiques. 

La modernisation a fait du tatouage au dermographe une norme pour certains pays occidentaux.  Toutefois, le stick and poke connaît aussi une popularité grandissante du fait de sa connexion avec le tatouage traditionnel et son intérêt pour les personnes qui recherchent une approche plus douce et un tattoo artistique. De nos jours, le tatouage à la main est pratiqué par des centaines de tatoueurs expérimentés dans le monde. En général, cet art est associé au style minimaliste, aux traits plus fins et au caractère naturel du motif réalisé. 

Est-ce que la méthode handpoke est adaptée pour les grands tatouages ?

FORMATION TATOUEUR EN LIGNE

PROFITEZ DE 60% DE RÉDUCTION !

Heures
Minutes
Secondes
4,9/5 (187 avis)
4.9/5

OFFRE LIMITÉE !!

Quelles sont les zones sur lesquelles le tatouage manuel n’est pas conseillé?

Le tatouage à la main est un procédé qui implique le perçage corporel. Il s’agit d’une technique qui consiste à faire passer de l’encre sous la peau grâce à une aiguille de tatouage. En général, le tatoueur est le professionnel qui réalise cette mission et ceci, sans l’aide d’une machine à tatouer électrique. Cette méthode de tattoo permet de créer des motifs uniques et personnalisés, mais elle n’est pas recommandée sur certaines parties du corps comme la côte, le cou ou tout autre endroit proche des os. De nombreuses raisons peuvent expliquer cette interdiction, à savoir : 

Doit-on prévoir plusieurs séances pour un tatouage handpoke ?

La fragilité et la douleur 

 Les zones situées près des os sont sensibles à cause de la finesse de la peau et de la proximité avec les os comme les coude et les genoux.

FORMATION TATOUEUR EN LIGNE
On vous offre les 3 premières vidéos pour devenir tatoueur !

Le risque que des lésions s’accumulent 

Il faut de la précision pour faire un tatouage à la main et un contrôle de la profondeur de l’aiguille. Les parties qui des os sont complexes et une mauvaise insertion de l’aiguille peut perforer la zone et créer des lésions plus ou moins graves si l’acte est réalisé par un tatoueur inexpérimenté. 

La réalisation complexe 

Les parties osseuses du corps sont extrêmement difficiles à tatouer et quand bien même le tatoueur y arrive, le résultat n’est pas parfait. 

La durée de cicatrisation 

Le cou et les côtes sont des parties qui peuvent subir une déformation avec le temps puisque le mouvement du corps les affecte directement. Cela peut jouer sur le processus de cicatrisation du tattoo, même si la période de soin est observée à la lettre. En principe, le tatouage fait à la main prend plus de temps pour cicatriser et en fonction de la zone tatouée, il est possible que la peau s’étire durant le processus de guérison. 

Les risques d’infection

Tous les types de tatouage sont susceptibles d’être infectés pendant ou après la réalisation, mais les zones près des os le sont encore plus. Pour éviter que votre tatouage artistique ne s’infecte, suivez les consignes post-tatouage données par le tatoueur et assurez-vous que le plan de travail est sain. 

L’ensemble de ces facteurs sont à considérer avant d’envisager un tatouage sur une zone près des os.

Avant
Après

Sans & Avec
Ink Master Academy

Une formation de tatouage spécialement dédié aux débutants pour devenir tatoueur.

Quels sont les facteurs qui rendez certaines zones risquées ? 

Certaines peaux sont fragiles et sensibles à la composition des encres de tatouages. Une personne ayant une peau sensible peut développer des réactions plus graves lors d’un tatouage par effraction cutanée à la main. En effet, la pratique du tatouage manuel n’est pas très précise contrairement à la machine. Par ailleurs, une personne avec une peau qui cicatrise lentement doit être vigilante lors de l’opération. Dans des cas plus extrêmes, le hand poke peut empirer les conditions énumérées. 

Outre le cou et les côtes, les parties comme les chevilles et les poignets sont également difficiles à tatouer avec détails. C’est aussi le cas pour les peaux épaisses qui peuvent représenter un défi pour le professionnel. De manière générale, la réparation de l’encre sur une épaisse est complexe. Par ailleurs, les conditions de santé telles que le trouble de coagulation peuvent créer une accumulation de rhume après le tatouage. Aussi, les endroits comme les genoux et les coudes se frottent à chaque mouvement, ce qui signifie qu’ils sont à éviter pour un tatouage. 

Un autre facteur important à ne pas négliger pour faire un tatouage sur une petite ou une grande zone est des antécédents de diabète. En effet, si vous êtes diabétique, le processus de cicatrisation sera plus long que la moyenne. Comme vous le savez, le tattoo est une plaie au départ qui cicatrise avec le temps et laisse place au dessin une fois que la croûte qui le recouvre n’est plus. Alors, avant de vous faire tatouer dans un salon de tatouage, consultez un professionnel de la santé.  

Pour conclure, la technique de tatouage handpoke est une alternative intéressante au tatouage avec le dermographe. Toutefois, le passionné devra réfléchir à l’emplacement du tatouage avant de passer au côté pratique. Pour les premiers tatouages, cette procédure est fortement recommandée à cause de la quasi-absence de douleur lors de la création et du court temps de guérison. Pour les tatouages stick and poke, demandez l’avis d’un professionnel et choisissez un endroit à faible risque d’infection et de lésions cutanées. De même, si vous souhaitez devenir tatoueur, choisissez un salon professionnel auprès duquel vous former et assistez à des séminaires de tatouage. Dernière recommandation, ne vous engagez pas à tatouer des clients sans avoir au préalable tester la technique sur vous-même ou un proche. Ce type de tattoo nécessite de la concentration et de la patience de la part du tatoué et du tatoueur. Alors, cherchez à acquérir les connaissances nécessaires pour être un professionnel aguerri qui maîtrise cet art ancestral.  y a-t-il des zones du corps où le handpoke n’est pas recommandé?

Découvrez plus d'articles

0
    Mon Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique