DEVENIR TATOUEUR

Comment réaliser un ombrage dans les tatouages ?

Les ombres jouent un rôle crucial dans l’art du tatouage, apportant profondeur, volume et relief au design. Tout comme dans le dessin et la peinture, la manipulation des nuances est essentielle pour comprendre la manière dont la lumière se comporte.

Cependant, il est important de noter que différents styles de tatouage impliquent des techniques d’ombrage distinctes, ainsi que des matériaux spécifiques. La formation tatoueur Inkland School offre la possibilité de devenir tatoueur dans les meilleures conditions.

Dans cet article, nous allons explorer comment maîtriser l’art des ombres dans le tatouage.

Sommaires

L’histoire de l’ombrage dans le dessin

Lorsque l’on pense à un dessin ou à une peinture en trois dimensions de nos jours, les ombres viennent immédiatement à l’esprit. Les ombres et les jeux de lumière sont des éléments indissociables, qu’ils soient conscients ou non. Selon les historiens, l’utilisation des ombres en art a émergé dès le 5e siècle avant JC en Grèce, grâce à un artiste du nom d’Apolodoro Skiagraphos, qui employait la technique de la skiagraphie, une source d’inspiration pour les artistes ultérieurs.

L’utilisation de l’ombrage s’est généralisée après que Léonard de Vinci a opté pour le fusain et la craie pour créer des effets de lumière et d’ombre dans ses œuvres. Les peintres de la Renaissance ont également accordé une grande importance au clair-obscur pour donner de la profondeur et de l’équilibre à leurs créations.

Tatouages Flash : L’Art du tatouage en quelques minutes

FORMATION TATOUEUR EN LIGNE

PROFITEZ DE 60% DE RÉDUCTION !

Heures
Minutes
Secondes
4,9/5 (187 avis)
4.9/5

OFFRE LIMITÉE !!

DEVENIR TATOUEUR !

Apprendre à dessiner à travers les jeux de lumière et d’ombre

Comme mentionné précédemment, la compréhension de la lumière est cruciale pour le tatoueur. Elle permet d’imaginer la tridimensionnalité et de traduire des formes 3D en conceptions 2D, tout en tenant compte de sa complexité.

L’ombrage ajoute du contraste, des détails, et met en valeur certains éléments tout en en dissimulant d’autres. L’ombrage est généralement plus rapide que le contour, car il consiste simplement à remplir la zone. Cependant, cela ne signifie pas que c’est une tâche facile.

Dans le monde du tatouage, le processus de traçage diffère de celui du dessin sur papier. Dans un tatouage, on commence par les zones les plus sombres avant de passer aux couleurs plus claires. En revanche, lorsqu’on dessine sur du papier, on commence généralement par les couleurs plus claires avant de passer aux encres plus foncées.

La manière dont la lumière frappe un objet est cruciale pour planifier les ombres, car elle dicte la façon dont elles doivent être dessinées. C’est un aspect essentiel à discuter avec le client lors de la conception.

Pour vous exercer, il est recommandé de dessiner ou de peindre sur divers supports, en utilisant différents outils tels que des crayons de type B (2B, 4B), des stylos, de la peinture, ou des pinceaux. Avoir une solide base en dessin est bénéfique pour votre processus d’apprentissage.

Les différents types d’ombrage en dessin

Il existe de nombreuses techniques pour gérer les ombres et créer différents effets. Il est possible de puiser l’inspiration dans divers styles jusqu’à trouver celui qui convient le mieux à vos tatouages. Voici quelques techniques d’ombrage :

  • Hachures et hachures croisées : Tracer des lignes dans la même direction ou dans des directions opposées pour intensifier l’obscurité et produire divers effets. La luminosité dépend de la proximité des lignes.
  • Ronds et gribouillis : Cette technique consiste à tracer de petits ronds ou des gribouillis les uns sur les autres sans appuyer trop. Bien que le résultat puisse sembler irrégulier, il est néanmoins utile pour certains types de dessins.
  • Pointillé (Dotwork) : Cette technique exigeante demande de la patience et peut produire des résultats fascinants. Elle est fréquemment utilisée dans le tatouage, bien que la fabrication puisse varier légèrement. Elle consiste à dessiner d’innombrables petits points adjacents pour créer des zones plus sombres ou plus claires en fonction de la densité des points.
  • Mélange ou estompage : Cette technique, couramment employée, implique l’utilisation d’outils de dessin souples et malléables pour estomper les marques avec le doigt ou un morceau de coton.

La Psychologie et les Tatouages : Comprendre leur Signification

Ombres dans les tatouages

Pour maîtriser l’art de l’ombrage dans les tatouages, il est recommandé de s’exercer d’abord sur de la peau synthétique ou animale. Une question courante est de savoir quel type de machine utiliser : une machine à bobines ou une machine rotative.

La réponse dépend des outils à votre disposition. Les machines à bobines sont idéales pour les travaux spécialisés, mais elles nécessitent un ajustement fréquent en fonction de l’utilisation pour les lignes ou les ombres. En revanche, les machines rotatives conviennent à plusieurs scénarios, sans nécessiter de réglages fréquents, ce qui les rend plus flexibles et adaptables à différents types de travail.

Le choix des aiguilles est également important. Il existe différentes aiguilles, telles que les Round Shader (RS), Magnum (M), ou Round Magnum (RM), qui permettent de créer différents effets en fonction de leur regroupement et de leur alignement. Utiliser les aiguilles sur le côté est essentiel, car en les enfonçant trop profondément, vous risquez de perdre l’effet de grattage obtenu en injectant l’encre de manière plus superficielle.

Lorsque vous tatouez, commencez par les zones les plus sombres et poursuivez avec les zones plus claires. En variant la pression, vous pouvez obtenir des effets plus marqués dans les zones les plus sombres. Cependant, soyez prudent et évitez de commencer avec des encres très sombres ou d’appuyer trop fort et trop profondément. L’idée est de remplir d’abord la zone avec des ombres plus sombres, puis d’ajouter des touches plus légères pour créer des effets de dégradé.

Les types d’ombrage varient en fonction du style de tatouage et des techniques utilisées. Par exemple, dans les tatouages traditionnels, les ombres tendent à être plus épaisses que dans le Dotwork ou le réalisme.

Si vous suivez ces étapes avec diligence, en vous entraînant suffisamment avec votre machine, en testant diverses aiguilles, intensités et techniques, ainsi qu’en travaillant sur des conceptions plus ou moins complexes, vous deviendrez un expert en matière d’ombrage. Cela vous offrira de nombreuses possibilités en tant qu’artiste, vous permettant de mélanger vos conceptions de nombreuses façons.

FORMATION TATOUEUR EN LIGNE
On vous offre les 3 premières vidéos pour devenir tatoueur !
DEVENIR TATOUEUR

L’importance des ombres dans le tatouage réaliste

Le tatouage réaliste est un style complexe et exigeant pour tout tatoueur. La maîtrise des techniques nécessite du temps et de l’engagement. L’une des compétences essentielles dans le tatouage réaliste est la création d’ombres.

Les ombres confèrent à votre conception un aspect tridimensionnel. Sans elles, les tatouages seraient des dessins plats, dépourvus de profondeur. Bien que cela puisse être adapté à certains styles, il n’est jamais approprié pour le réalisme.

Qu’est-ce que la Technique du Greywash ?

Le Lavage Gris, également connu sous le nom de Greywash en anglais, est une méthode artistique employant une dilution spéciale des encres noires pures pour créer des ombres plus subtiles. Cette technique a gagné une grande popularité, étant fréquemment utilisée dans le domaine du tatouage, en particulier dans le style réaliste et en noir et gris. De nombreux tatoueurs emploient simultanément quatre flacons d’encre pour obtenir quatre nuances distinctes.

Le choix de l’encre est laissé à la discrétion de l’artiste, mais il est essentiel d’utiliser un diluant spécifique conçu à cet effet, disponible dans la plupart des boutiques de tatouage. Pour comprendre cette méthode, nous diviserons le mélange d’encre en quatre parties distinctes.

La première partie consiste à préparer une encre noire pure, non diluée, destinée à être utilisée pour les ombres les plus sombres, généralement à la fin du processus de tatouage, une fois que les directives du dessin de base sont en place.

La deuxième partie nécessite un mélange de ¾ d’encre noire et d’un tiers de diluant. Ce mélange produit une nuance de noir moins intense que l’encre pure.

La troisième partie est constituée d’un mélange égal d’encre noire et de diluant, créant une teinte encore plus légère.

La quatrième partie est composée de 25 % d’encre et de 75 % de diluant. Cette solution peut être utilisée au début du dessin ou pour ajouter une touche finale de teinte dans des zones spécifiques, bien que l’on doive veiller à ne pas l’intensifier exagérément.

Peut-on utiliser plus de quatre nuances de Greywash ? Absolument ! Avec davantage d’expérience, les artistes du tatouage ont la possibilité d’expérimenter et d’ajouter autant de nuances que nécessaires pour leurs créations.

Peut-on acheter du Lavage Gris déjà préparé ? Certainement ! De nombreuses marques proposent des encres pré-diluées, ce qui peut s’avérer utile. Cependant, il est recommandé d’apprendre à préparer ces mélanges soi-même pour mieux comprendre le comportement des encres et avoir la liberté de les ajuster selon ses préférences.

Avant
Après

Sans & Avec
Ink Master Academy

Une formation de tatouage spécialement dédié aux débutants pour devenir tatoueur.

DEVENIR TATOUEUR !

Différence entre le Lavage Gris et les Encres Grises

Une question fréquemment posée concerne la distinction entre le Lavage Gris et les Encres Grises. La principale différence réside dans l’épaisseur de l’encre utilisée. Les encres grises sont plus épaisses que celles employées dans le Greywash, ce qui se traduit par des ombres et des effets d’ombrage différents. Les encres diluées du Greywash offrent une plus grande légèreté et davantage de possibilités dans la création de nuances claires et obscures, ce qui attire de nombreux artistes vers cette technique.

Conseils Additionnels pour Maîtriser le Lavage Gris

Voici quelques recommandations supplémentaires pour vous aider à appliquer ces connaissances dans votre pratique artistique :

  • Prenez le temps nécessaire : Une réalisation de qualité exige de la patience et de la concentration. Prendre son temps garantit un meilleur résultat.

  • Pratiquez régulièrement : La pratique constante de vos compétences en dessin et en tatouage est essentielle pour maîtriser les ombres et vous permet de manier les nuances avec aisance.

  • Maîtrisez vos outils : Apprenez à utiliser les machines à tatouer et les aiguilles en faisant des recherches et en pratiquant. L’expérience viendra par l’essai et l’erreur.

  • Continuez à dessiner : La maîtrise de la projection d’ombres dépend de l’observation et de la pratique sur divers supports. Continuez à dessiner sur du papier et d’autres matériaux pour affiner vos compétences.

  • Tenez fermement la peau pendant le tatouage : Assurez-vous d’étirer correctement la peau à l’aide de votre main libre pendant le tatouage pour éviter une répartition irrégulière de l’encre.

Avec ces informations à votre disposition, vous êtes mieux préparé pour comprendre et maîtriser les ombres dans vos dessins et tatouages. Ces compétences sont cruciales, en particulier si vous aspirez à tatouer dans un style réaliste ou d’autres styles artistiques complexes.

Découvrez plus d'articles

0
    Mon Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique